Farideh Cadot 

Farideh Cadot est une galeriste et conseillère artistique spécialisée dans l’art contemporain international, avec un intérêt marqué pour la période de l’après 70’s jusqu’au présent. Elle conseille des collectionneurs privés et des institutions, bénéficiant d’un réseau privilégié d’artistes, de musées, de marchands, de fondations privées ou d’organisations indépendantes. Sa connaissance vaste et pluriculturelle de l’art, son expérience, son intégrité et sa stature dans l’industrie globale de l’art sont aujourd’hui mises au service de passionnés qui partagent la même sensibilité et qui construisent des collections d’une rare qualité.

Farideh Cadot ouvre sa première galerie en 1976, rue du Jura (Paris 13e), où elle présente surtout la peinture, des installations, des performances et la photographie. Dès le début de son activité Farideh Cadot expose les artistes-femmes, telles que : Pat SteirMeret Oppenheim, Rosemarie Castoro, Eve Sonneman, Connie Beckley, Michelle Stuart, Nancy Bowen et d’autres noms dont on entend parler encore. 

Dès ses premières années en tant que galeriste Farideh Cadot a été sélectionnée à participer à la foire d’Art Basel. Plus tard elle participait aussi régulièrement aux autres foires renommées comme FIAC, Art Paris, ARCO, Art Chicago etc. 

En 1980 Farideh Cadot est une des premières galeries à déménager dans le quartier du Marais, où elle commence davantage à travailler avec des artistes européens. L’année même elle rencontre Markus Raetz et Joel Fisher. La première exposition de Markus Raetz dans la galerie à la rue des Archives lance la collaboration et l’amitié qui vont durer presque 40 ans, jusqu’à le décès de l’artiste en 2020. Dans les années 80s Farideh Cadot présente au public aussi des artistes comme François Boisrond, René Blanchard, Daniel Tremblay, Françoise Vergier, Georges Rousse et Denis Laget. Elle montre également des artistes suisses et autrichiens, tels que : Günter Brus, Siegfried Anzinger, Alois Mosbacher, Josef-Felix Mülller, Luciano Castelli et Salomé. 

En 1986, Farideh Cadot inaugure un nouvel espace à Soho, New York, au 470 Broome Street. Jusqu’à 1990 elle y expose des artistes internationaux,

notamment : Walton Ford, Georges Rousse, Juan Uslé, David Hodges, Joel Fisher, Philippe Favier et d’autres. 

Farideh Cadot est à l’origine de plusieurs commandes de sculptures monumentales dans l’espace public et a également participé à organiser différents projets pour les institutions : Meret Oppenheim au Musée d’Art Moderne/ARC de la Ville de Paris (1984) ; co-commissaire d’exposition russe « Artistes non-officiels » au Setagaya Art Museum à Tokyo (1991) ; Daniel Tremblay au Centre d’art contemporain la Ferme du Buisson (1994), au San Diego Museum of Contemporary Art (1984) et au Guggenheim Museum NYC (1986) ; les expositions de Shirine Neshat, de Georges Rousse, de Carlos Garaicoa, de Miguel Angel Rios et de Markus Raetz à la Maison Européenne de la Photographie ; et Markus Raetz  au New Museum of Contemporary Art à New York (1988), au San Diego Museum of Contemporary Art (1990), ainsi que au Carre d’art de Nîmes (2006) et sa dernière exposition en 2012 à la Bibliothèque Nationale de France à Paris. Tous ces projets ont été accompagnés de catalogues exhaustifs incluant des textes de Farideh Cadot. 

Connue pour son œil affûté pour les œuvres innovantes visuellement et conceptuellement, sans se soucier des styles, tendances ou médias, Farideh Cadot a depuis longtemps une réputation de galeriste sérieuse avec une compréhension de la tradition et une inclinaison pour les avant-gardes. Ses choix personnels, subjectifs, rompent avec la mode et le courant (du marché) de l’art.

En 2002, Farideh Cadot quitte son fameux espace situé au 77 rue des Archives pour s’installer au 58 rue Charlot avec un showroom au 110 rue Vieille du Temple. En 2010, elle ouvre un nouvel espace au 7 rue Notre-Dame de Nazareth. Elle ferme cet dernier espace public pour des raisons politiques en juin 2017, en gardant son lieu sur rendez-vous au 110 rue Vieille du Temple.

En 2009, Farideh Cadot a reçu « Chevalier de la Légion d’Honneur » par le gouvernement français, en reconnaissance de son engagement visionnaire pour les arts et la culture.


                                                                                    english version

 

 COMMUNIQUE DE PRESSE – FERMETURE DE L’ESPACE PUBLIQUE