Farideh Cadot 

Farideh Cadot est une galeriste et conseillère artistique spécialisée dans l’art contemporain international, avec un intérêt marqué pour la période de l’après 70 jusqu’au présent.Sa réputation et sa notoriété se basent sur la découverte avérée et confirmée de jeunes talents venant de partout dans le monde, en particulier de l’Amérique du nord et de l’Europe.

Farideh Cadot ouvre sa première galerie en 1976, rue du Jura (Paris 13e), où elle présente surtout des installations et des performances (Connie Beckley, Pat Steir, Eve Sonneman, Jean Clarboudt). C’est à partir de novembre 1981 que Farideh Cadot expose régulièrement les œuvres (sculptures, dessins) de Markus Raetz. De 1985 à 1992, elle anime une galerie dans Soho, à New York, Broome Street, où elle expose des artistes européens (Georges Rousse, Juan Uslé, Philippe Favier).

Parallèlement à ses activités de galeriste, Farideh Cadot est à l’origine de plusieurs commandes de sculptures permanentes dans l’espace public et a également participé à différents projets pour les institutions : Meret Oppenheim au Musée d’Art Moderne/ARC de la Ville de Paris (1984) ; artistes non-officiels russes au Setagaya Art Museum à Tokyo (1986) ; Georges Rousse à la Caisse Nationale des monuments historiques (1988) ; Carlos Garaicoa à la Maison Européenne de la Photographie (MEP) (2002) ; Daniel Tremblay au musée des Beaux-Arts à Angers (2008) ; Miguel Angel Rios à la MEP (2009) ; et Markus Raetz : au New Museum of Contemporary Art à New York (1988), au Museum of Contemporary Art à La Jolla (Californie) (1990), à la MEP (2002), au Carré d’Art à Nîmes (2006) et à la Bibliothèque Nationale de France (2011).Tous ces projets ont été accompagnés de catalogues exhaustifs incluant des textes de Farideh Cadot. 

Connue pour son œil affûté pour les œuvres innovantes visuellement et conceptuellement, sans se soucier des styles, tendances ou médias, Farideh Cadot a depuis longtemps une réputation de galeriste sérieuse avec une compréhension de la tradition et une inclinaison pour les avant-gardes. Ses choix personnels, subjectifs, rompent avec la mode et le courant (du marché) de l’art.

Farideh Cadot conseille des collectionneurs privés et des institutions, bénéficiant d’un réseau privilégié d’artistes, de musées, de marchands, de fondations privées ou d’organisations indépendantes. Sa connaissance vaste et multiculturelle de l’art, son expérience, son intégrité et sa stature dans l’industrie globale de l’art sont aujourd’hui mises au service de passionnés qui partagent la même sensibilité et qui construisent des collections d’une rare qualité.

En 2002, Farideh Cadot quitte son fameux espace situé au 77 rue des Archives pour s’installer au 58 rue Charlot. En 2010, elle ouvre un nouvel espace au 7 rue Notre-Dame de Nazareth. Elle ferme cet dernier espace public en juin 2017, en gardant son showroom sur rendez-vous au 110 rue Vieille du Temple.

En 2009, Farideh Cadot a été promue « Chevalier de la Légion d’Honneur » par le gouvernement français, en reconnaissance de son engagement visionnaire pour les arts et la culture.


                                                                                    english version

 

 COMMUNIQUE DE PRESSE 20 JUIN 2017